ASSOCIATION SAUVER L'IMZAD

Portrait d'un Targui

Halte pour un thé à Tagmart

 

LES TOUAREG

Le Sahara Aperçu historique • La société targuie • La Femme targuie Quelques dates

 

La société targuie

Les Touareg forment une société très hiérarchisée, répartie en plusieurs tribus, dont les plus importantes sont les Kel Rela, les Dag Ghali, les Issaqqamaren, les Ait Laoin, etc. Leur civilisation et leurs coutumes distinguent nettement les Imoûhagh. Tandis que les femmes sortent à visage découvert, les hommes, portent un long voile « Thagualmoust », qui est symbole de pudeur et qui les protège du sable et du soleil.

 

Les Imouhagh sont monogames, la filiation s’établit par la femme, l’enfant appartient à la tribu et à la classe sociale de sa mère. Ce sont les femmes qui assurent l’éducation.
Les Imouhagh de l’Ahaggar s’établissent en deux catégories socio-économiques : les nomades et les sédentares.

Les Kel Ahaggar ne se sont accomodés qu’à partir du XIX° siècle à la vie sédentaire, pour des besoins économiques. Durant le règne de l’Aménokhal Ahmed Ag Mohamed El Bakri (1830-1877), le village d’Idelès (1840) a connu, les premières techniques agricoles, importées des régions du Touat (Adrar), du Tidikelt (In Salah) et de Djanet par le biais de Hadj Ahmed (mayer des Kel Ahaggar). Idelès sera suivi par d’autres village : Tazrouk, Abalessa, Terhanânet, etc.

La tribu des Kel Gali, dignes descendants de Takamat (compagne de la reine Tn Hinane), faisant allégeance à la tribu des Kel Rela (descendants de la reine Tin Hinane), sont dénommés Kel Ouli (propriétaires de cheptel), car ils se consacraient essentiellement à l’élevage du bétail (chèvres et moutons).

Ils nomadisent principalement dans la région naturelle de l’Atakor, qui constitue leur aire de prédilection. On les retrouve actuellement en grande majorité sédentarisés dans les régions d’Hirafok, d’Idelès, de Terhanânet, de Tagmart N’ataram et Tagmart n’aféla.

Le Sahara Aperçu historique • La société targuie • La Femme targuie Quelques dates

(Haut de page)