ASSOCIATION SAUVER L'IMZAD

 

L'UTILISATION DE L'IMZAD

 

La femme joue à l’Imzad assise, l’instrument sur les genoux, la main gauche tenant le « tabourit » et pressant l’ « aziou ». La main droite tenant le « tadjaihé » perpendiculairement à la corde.

Le jeu souple du poignet ainsi que la pression plus ou moins légère effectuée sur la corde sont primordiaux pour l’émission du son, donc de la musique.

Aucun autre instrument n’est associé à l'Imzad.
Il peut être accompagné de battement de mains.
Il peut être accompagné d’une voix en solo.
Il peut être accompagné exceptionnellement d’un duo.
En solo le chant est interprété par un homme.
En duo, le chant est tantôt mixte, tantôt masculin.
Il a une grande relation avec les pratiques guerrières de jadis.
Il accompagne les femmes au cours de leurs transhumances…


(Haut de page)